Automobile / Moto

Automobile/ Moto

4L

Passionné, je suis tombé dans l’automobile dès mon plus jeune âge. Les voitures composaient la majorité de mes jouets étant enfant.

À 19 ans j’obtiens le permis et je me mets en quête d’une première voiture. Budget étudiant oblige, je me retrouve avec une vieille ford escort break de 1998 soit une voiture qui a presque mon âge.

Les 400 coups faits avec cette voiture, ce ne sont pas moins d’une vingtaine de véhicules qui ont transité ou été accumulés en 6 ans de permis me permettant de me forger une véritable expérience dans l’automobile et les deux roues. Tous les véhicules que j’ai eus à l’exception de 3 ou 4, ont été des véhicules que je récupérai en panne et je m’occupai donc de leur restauration. Ma préférence va pour les véhicules anciens.

Ma vision de l’automobile

Persécuté par les normes, le progrès et l’économie de marché, les constructeurs sont désormais contraints de créer des véhicules le plus souvent cross plateformes. On se retrouve avec des berlines capables de se transformer en SUV. Ne soyons pas pessimiste sur le sujet, il s’agit de l’évolution.

L’histoire de l’automobile est assez récente. Cependant au courant des quelques années, nous avons vu l’automobile traversée des flots de l’histoire.Au départ le véhicule était vu pour ses capacités utilitaires dans un monde ou l’économie était en reconstruction et ou le monde commençait à s’accélérer. C’était le début des productions de véhicules en grande série.

Ford a apporté cette révolution en créant une méthode de travail qui sera appelée le fordisme et qui se définit par le travail à la chaine, méthodologie qui sera répliquée dans différents secteurs de l’industrie. Cette démocratisation des véhicules a rendu le travail de l’homme plus facile et lui a permis cette ouverture au territoire grâce au rêve et à la vision de quelques dirigeants d’entreprise “chevronnées”.Aménagements des espaces, déplacement des individus, l’automobile a un véritable impact sur notre évolution.Quelques modèles ont rendu les véhicules populaires. En France, on peut penser à ces modèles mythiques qui ont marqué l’histoire comme le Solex ou encore les 2 CV.

Au début de l’automobile de série, chaque constructeur présentait une véritable culture d’entreprise apportant chacune est lots d’évolution au secteur. On peut penser à la sécurité apportée par les pays de l’est, aux motorisations apportées par l’allemagne, à la qualité de construction et la méthodologie apportée par les Japonais, à la performance et au design apportée par les Italienset à la France qui a apporté beaucoup d’évolution au niveau du châssis comme la suspension hydraulique qui est l’ancêtre de la suspension pilotée ou encore le confort apporté par les pignons en chevrons mais aussi les progrès en matière de motorisations diesel, ….

L’automobile s’est démocratisée d’une telle manière qu’elle en vient aujourd’hui à en saturer les espaces routiers et la qualité de l’air poussant les états à contraindre les constructeurs à se focaliser sur ces problématiques.

La période actuelle est au développement du moyen de transport alternatif dans les métropoles. Concernant la pollution l’une solutions employées est de favoriser les transports propres comme le vélo. Pour ce qui est des véhicules, l’usage de véhicules partagés, transports en commun et autonome sont envisagés pour fluidifier les espacent routiers.

La culture automobile est en perte, au bénéfice de la mobilité 2.0.

Véritable révolution de l’histoire, les modèles qui ont marqué l’automobile que ça ne soit par leurs apports en technologie, en performances, en histoire, par leur apparition dans un film, … sont très prisés des passionnés de l’automobile car en effet elles apportent quelques choses de différents de ce qu’est l’automobile d’aujourd’hui, ont peu comparé ces voitures à des oeuvres ou des êtres vivants car elles sont considérées comme des objets ayant une âme.